Je te demande pardon

 



Je suis comme une bouteille à la mer.

Elle est remplie de toute la tristesse que mon coeur peut contenir.

La tempête gronde, la mer se déchaîne.

Cette bouteille sera t-elle contenir celle de mon coeur ?


Une vague a effacé tes doux mots d'amour si longtemps entendus.


J'ai hissé des digues pour ne pas me noyer.

Me voilà enfermée avec mon amour pour toi.

Il me reste à combler ce trou, au milieu de la poitrine 

où tout semble s'engouffrer, pour continuer à aimer.


Je te demande pardon


La vie est un ressac qui sans cesse me ressert mes blessures anciennes.

Y aurait-il des blessures dont on ne guerrit jamais ?

Comme tu me laisses à croire, 

qu'il y ait des histoires d'amour passées dont on ne se remet pas.


Je te dépose mon pardon car je ne peux rien faire d'autre

J'ai perdu la bataille, je n'aurai pas du la méner.

Tout ce qui EST est juste, je m'en remets à l'univers,

Il sait bien mieux que nous où nous allons.









Commentaires

  1. Les mots sont justes et puissants comme des flèches. La douleur est immense et résignée difficile de lutter.
    La tempête est puissante, les repères sont absents et peut-être effacés. Même le phare dans la nuit n'arrive plus à éclairer
    C'est un appel d'amour très vibrant et très émouvant.
    C'est très beau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta présence Jacques, elle me permet de prendre quelques bouffées d'oxygène...

      Supprimer
  2. Mon dieu ,ces mots tombes pile à un moment de ma vie où je dois le laisser partir ...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire